La vie de recrue

Par Jérôme Gagnon
Crédit photo Pierre Yves Laroche

Hey, mon petit nouveau ! Tu commences l’université et tu n’as aucune idée à quoi t’attendre ? Tu viens de te réveiller de ta journée d’initiation ? Tu te demandes si tu vas avoir une nuit de sommeil complète et sobre dans le mois qui s’en vient. N’aies pas peur, c’est normal d’être un peu déstabilisé par toutes ces nouveautés qui te frappent aussi soudainement qu’un coup de pelle. On est tous passés par là. Suis mes conseils et tu survivras aux prochaines semaines !

1. La beauté d’un « power nap » : C’est très possible que tes heures de sommeil nocturnes soient fortement écourtées dans les jours qui suivent, car tu as vraiment le goût de fraterniser avec tes nouveaux collègues pendant toute la nuit. Eh bien, rentabilise ton heure de pause entre tes deux cours le mardi après-midi ! Étends ta tête sur l’oreiller et laisse-toi aller dans les bras de Morphée !
P.S. Mets-toi au moins quatre alarmes parce qu’émerger à 11 h le soir ça te magane un cycle de sommeil !

2. « Ouf j’ai mal au cœur » : Il est fort probable que l’alcool coule à flots dans les jours qui suivent. Oui, abreuve-toi de ce « doux nectar, jubilatoire, qui nous rend fous, qui nous rend flous, qui donne le goût d’être entre nous »*. Vas-y, fais la fête, mais connais ta limite, car être malade dans les toilettes de ta faculté à 17 h 37 le jeudi après-midi, il n’y a rien de glorieux là !

3. La caisse de Gatorade est en rabais chez Costco ! : Vendredi matin, 8 h 30, tu sais que tu dois te présenter en classe pour ton cours que tu apprécies plus ou moins, mais la présence est obligatoire. Donc, il faut ce qu’il faut. Assieds-toi dans le fond de la classe, vêtu de ton coton ouaté préféré, évite tout contact visuel avec ton professeur… La seule chose que tu diras de l’avant-midi c’est : « présent » lorsque le professeur prononcera ton nom. Eh bien, je te garantis que ton Gatorade à saveur de framboise radioactive (framboise bleue, as-tu déjà vu des vraies framboises bleues ?) t’aidera à récupérer de ta « Four Loko de trop » de la veille !

4. Apprendre à dire non : Oui, il y a beaucoup de pression pour que tu participes à tous les évènements, mais t’as le droit de dire non. T’as le droit de passer une soirée écrasé dans ton divan à écouter pour la 14e fois la série « Friends ». Bien sûr que t’as peur que le beau « Johnny » ou la belle « Jessica » (selon tes goûts) de ton cours du mardi matin embrasse quelqu’un d’autre à 2 h après avoir chanté sa fameuse reprise de Sous le vent à la soirée karaoké. Ça se peut que ça arrive, mais bon, on va se le dire : tu mérites mieux que lui… ou elle !

5. Profite de ta jeunesse : Amuse-toi ! Le fameux terme « YOLO » est très cliché, mais quand même vrai. Ça ne sera pas rendu à 37 ans, avec un conjoint ou une conjointe et deux enfants, que ce sera le moment de « fermer le bar le mercredi soir ».

Section morale de l’article : Je te dis de t’amuser, mais ça ne veut pas dire de faire quelque chose que tu vas regretter profondément le lendemain !

Te voilà enfin prêt à affronter ces fameuses premières soirées avec tes nouveaux amis. Amuse-toi, ris, souris et profite des plus belles années de ta vie ! Et comme disait le grand sage, « aucune bonne histoire n’a commencé avec une salade ».

* Émile Bilodeau, Bière, Rite de passage

Article Connexe

Cinq albums pour prolonger ton été

Par Jérôme Gagnon
Crédit photo Pierre Yves Laroche

Hey, mon petit nouveau ! Tu

...