Moi, je porte le coquelicot…

Texte et photo par Hao Yin

Soldat P.Blanchette, qui étiez-vous? Vous vous reposez maintenant à Vimy dans le Cimetière Canadien du Chemin de Givenchy. Tout ce que je sais à propos de vous est que vous aviez combattu dans la Bataille de Vimy lors de la Première Guerre Mondiale et que vous étiez tombé au combat le 9 avril 1917. Ce matin-là, l’artillerie canadienne repoussait les forces allemandes vers la crête de Vimy et vous aviez vu autour de vous ce que la folie humaine pouvait apporter dans ce monde. C’était la première victoire significative des Alliés lors de la Grande Guerre. Aujourd’hui, tout est paisible. La nature a réclamé ces champs de bataille et les coquelicots nous font remémorer votre sacrifice.

Je ne me souviens pas de la première fois que j’ai mis un coquelicot. Or, année après année, je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer que de moins en moins de gens le portait. Est-ce que c’est juste moi ou il semble que les récentes générations ont oublié notre passé et notre histoire?

_dsc7455
Tombe du Soldat P.Blanchette, Vimy France

Inspiré par le fameux poème « In Flander’s Field » rédigé par le lieutenant-colonel canadien John McCrae, le port du coquelicot commémore la mémoire de ceux et de celles qui ont péri lors des guerres. Au fait, le poème fait référence aux coquelicots qui poussaient sur les tombes des soldats. L’été dernier, lors de ma visite en France, j’avais conduit sur les mêmes terres où le sang a noyé le sol. Ces champs de verdure, aujourd’hui, sont parsemé de coquelicot. La Grande Guerre est maintenant ancrée dans l’histoire, mais ses cicatrices sont toujours visibles.

_dsc7481
Terre déformée par les bombes et les artilleries lourdes, Vimy France

Par tradition, au Canada, le port du coquelicot se fait à partir du dernier vendredi d’octobre jusqu’au 11 novembre. L’argent recueilli lors des ventes aide directement à venir en aide aux vétérans. Vous pouvez trouver quelques faits intéressant ici : http://www.veterans.gc.ca/fra/remembrance/information-for/educators/quick-facts/poppy

Ainsi, cet automne, portez fièrement le coquelicot. Portez-le proche de votre cœur et souvenez-vous. Souvenez-vous de ces femmes et de ces hommes qui ont combattu pour un meilleur avenir. Souvenez-vous de Eden Pringle, souvenez-vous de John Osborn et souvenez-vous des soldats inconnus. Soyez fier, soyez fier de nos vétérans. Et n’oubliez jamais notre héritage et notre histoire.

_dsc7394
Un coquelicot sur le Mémorial Canadien à Vimy, France

Article Connexe

Femmes

Texte et photo par Hao Yin

Soldat P.Blanchette, qui étiez-vous? Vous vous reposez maintenant à

...