Sherbrooke
" Sherbrooke’’ par Abdallahh sous la license CC BY 2.0 - Aucune modification

Quoi faire à Sherbrooke en juin?

Texte par Anne Marchand

Juin… Le début de l’été, le beau temps, la fin de l’école pour à peu près tout le monde qui a pas encore fini, mis à part pour les pauvres cocos en session d’été. Bref, un mois prometteur et agréable. Afin de pouvoir en profiter au maximum, voici quelques activités sherbrookoises pouvant être géniales.

Sherbrooke t’en bouche un coin (10 au 12 juin)

Sherbrooke t’en bouche un coin, c’est 20 chefs de la région qui vont en mettre plein la vue pendant 3 jours au parc Jacques-Cartier. La programmation comprend des ateliers culinaires, des classes de cocktails, ainsi que de nombreuses dégustations. Sans oublier la soirée Vestons-Talons le samedi soir, avec DJ sur place. Les billets sont en vente au coût de 25 $ pour une journée et 15 coupons de dégustations et 50 $ dollars pour avoir un accès passe-partout aux ateliers pendant les trois jours ainsi que 30 coupons de dégustation.

Ouverture des plages municipales de Sherbrooke

(18 juin si la météo le veut bien, parc Lucien-Blanchard et parc de la plage-municipale)

Mets ton bikini ou ton speedo bobette et rends-toi à la plage Lucien-Blanchard ou au parc de la plage-municipale, qui ouvriront, si les conditions climatiques le permettent, le 18 juin. J’écris présentement cet article dans mon appartement à la température ambiante de 35 degrés, alors j’ai personnellement très, très hâte. Ce sont des endroits idéaux où aller se prélasser à deux ou à dix. Que tu trippes bronzage, château de sable, pique-nique ou que comme moi tu es tout simplement en train de mourir de chaud, c’est vraiment un bon plan de sortie que d’aller à une plage municipale. En plus, c’est GRATUIT!

Bref, les plages de Sherbrooke, c’est peut-être pas Tahiti, mais c’est le fun en titi! (J’assume le mauvais jeu de mots)

Musée des Beaux-arts de Sherbrooke

Le Musée des beaux-arts, ce n’est pas le premier endroit où on pense aller quand on a des heures à tuer. Et pourtant, c’est une expérience magique et abordable, à 7 $ pour les étudiants. En plus, c’est le meilleur endroit pour une date : on fait semblant d’être cultivés, on est émus par l’art, on s’embrasse, c’est dans la poche.

Mais surtout, le musée accueillera ce mois-ci en deux expositions d’artistes majeurs dans l’art contemporain. D’abord, le musée accueillera l’exposition Les derniers territoires de René Derouin, un artiste québécois de renommée internationale. Il est difficile de décrire son travail avec un autre terme que fascinant, tant ses œuvres sont belles et complexes. Son exposition s’ouvrira le 11 juin.

Ensuite, le musée accueille aussi un autre artiste international, soit David Spriggs. Il crée ses sculptures en superposant des feuilles de verre gravées, créant une image abstraite ou précise dépendant du point de vue où on la regarde. C’est de toute beauté. Son exposition s’ouvre quant à elle le 18 juin.

Spectacle d’Émile Proulx-Cloutier au Boquébière (19 juin)

Émile Proulx-Cloutier a tout pour lui. Il est bon, il est beau et il a joué dans 30 vies. Son spectacle est présenté par le théâtre Granada au Boquébière le dimanche 19 juin, et les billets sont en vente au coût de 20 $. Ça promet d’être une belle soirée.

Le Boquébière accueillera aussi le lancement du premier album du groupe Sherbrookois twenty-one twenty le 11 juin ainsi qu’un spectacle d’un autre groupe sherbrookois, soit groupe Mary and the Moonshiners le 18 juin.

Aller voir un artiste québécois au Boquébière, c’est un peu fêter la Saint-Jean en avance, et on aime ça fêter la Saint-Jean, c’est toujours le fun.

Et en parlant de la Saint-Jean…

La programmation de la fête nationale à Sherbrooke n’a pas encore été dévoilée au moment de publier l’article. Elle devrait être disponible d’ici le 8 juin. Évidemment, Voltaic sera à l’affut! Pour le moment, on sait que les festivités de soir auront lieu le 23 juin au parc Jacques-Cartier et qu’il y aura des activités durant la journée du 24 juin. On peut aussi affirmer probablement avec justesse qu’il y aura un feu d’artifice, ce qui vaut toujours un déplacement à la base. Pour plus d’informations sur la fête nationale du Québec, vous pouvez aller au https://www.fetenationale.quebec/.

Article Connexe

Est-ce que ça a valu la peine?…

Texte par Anne Marchand

Juin… Le début de l’été, le beau temps, la fin de

...