7 ans de compétitions plus tard…

Marché Bonsecours, janvier 2012. Je me souviens que j’étais à ma table avec ma délégation dans nos kilts écossais. 44 étudiants attendaient la fin du roulement de tambour. En un flash, on s’était tous levés de joie et de bonheur, larmes aux yeux. Pour la première fois en 11 ans, l’Université Concordia avait remporté les prix de Participation et d’Esprit d’Équipe aux Jeux de Génie du Québec.

Chaque année, des étudiants se mobilisent à travers la province pour représenter leur université dans de diverses compétitions. Rapidement, je pense aux Jeux de Génie, aux Jeux des Infirmières et des Infirmiers du Québec, aux LawGames, aux MedGames, aux Jeux Ergo-Physio, aux Jeux du Commerce, à l’Avion Cargo SAE, au World Solar Challenge… Comme j’ai dit, il y en a plein! Cependant, on me questionne souvent sur la pertinence de ces compétitions et voici mon histoire.

Septembre 2008, je cherchais un club étudiant à me joindre lors de mes intégrations à l’Université Concordia. Tous les étudiants impliqués me parlaient des Jeux de Génie.

Janvier 2009, pour la première fois, j’ai délaissé ma gêne et j’ai affronté une salle comble au Club Soda pour mon premier match d’improvisation lors des Jeux de Génie.

Mars 2013, je passais une entrevue pour un stage dans une compagnie multinationale spécialisée en ingénierie et en transport. Une des premières questions qui m’a été posées était : « Peux-tu me parler de ton implication dans les Jeux de Génie du Québec? » J’ai eu le stage. C’est devenu mon emploi.

Janvier 2015, à ma 7ème participation aux JdG, j’ai finalement vu Concordia remporter la prestigieuse compétition de la machine. Ça a été 25 ans d’attente pour notre université et les larmes de joie, il y en avait des litres qui coulait ce soir-là.

10900202_1044918515523254_3114513892876395565_o

À travers ces aventures, j’ai aussi découvert les villes de Chicoutimi et de Rimouski où j’ai parrainé les étudiants lors des Jeux 2014 et 2015. C’est à ces moment que j’ai découvert la beauté du Québec et le charme des régions. Les Jeux, les compétitions, ce ne sont pas seulement des événements où des étudiants qui se réunissent pour festoyer ou essayer de remporter la première place à tout prix. Ces compétitions sont des échanges culturels entre universités. Ce sont des opportunités pour tisser des liens d’amour que le temps et la distance ne peuvent pas briser.

En tant que photographe, j’ai aussi parcouru les autres Jeux et compétitions. J’ai vu des larmes de joie, d’amour et de sacrifice couler aux Jeux de la Communication. J’ai vu le respect interuniversitaire aux Jeux du Commerce. J’ai vu le sourire des étudiants qui ont sacrifié quatre mois pour bâtir un robot pour la compétition machine des Jeux de Génie du Québec. J’ai vu l’amour, plein d’amour, aux Jeux des Infirmières et Infirmiers du Québec.

12672085_1345001382181631_5381900515696112276_o

Les compétitions universitaires sont une opportunité en or de non seulement développer vos connaissances, mais c’est aussi une chance incroyable de faire croître votre réseau de contacts. Par mon expérience personnelle, la majorité de mes amis qui ont participé à des compétitions universitaires trouvent un emploi facilement à la fin de leurs études. Au fait, il arrive très souvent que les étudiants se retrouvent dans la même compagnie.

Participer dans une compétition, c’est devenir membre d’une famille, une famille qui sera toujours là à tes côtés dans le meilleur et le pire. Dans cette famille, on célèbre ensemble, on rit ensemble et parfois, on pleure ensemble.

Si tu es curieux, si tu recherches une nouvelle aventure, si tu veux accroitre ton réseau professionnel, si tu veux relever un défi, contacte ton association étudiante pour prendre connaissances de ces opportunités, il y a une famille qui t’attend!

Article Connexe

Est-ce que ça a valu la peine?…

Marché Bonsecours, janvier 2012. Je me souviens que j’étais à ma table avec ma délégation

...