Opinion: Et si le New City Gas doit laisser sa place au SLR…?

Texte par Hao Yin
Photo par Keller Graham, utilisation autorisée.

Après l’annonce de la Caisse de dépôt et placement du Québec sur la construction d’un système léger sur rail (SLR) à Montréal, la plupart des habitants de la métropole ont reçu la nouvelle avec joie. Depuis des années, les Montréalais réclamaient une mise à jour du service de train. Le grand problème en ce moment est le manque de voies dédiées aux trains de banlieue. L’AMT doit négocier avec CN et CP pour assurer un service de train passager et ne pas retarder le passage des trains de marchandise. Cela limite la fréquence des trains et limite le potentiel d’exploitation du système de l’AMT.

Or, avec le nouveau projet de la Caisse, Montréal aurait un système de train électrique depuis l’Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau jusqu’à la Rive-Sud. Ce service serait régulier tout au long de la journée. En observant l’achalandage dans les autobus dans l’ouest de l’île de Montréal et les congestions majeures sur les ponts de la métropole, ce projet ne peut qu’aider à intégrer davantage l’habitude d’utilisation des transports en commun.

Cependant, dans tous grands projets d’infrastructure, il y a des obstacles. Cela inclut, mais ne se limite pas à, la destruction des terres agricoles, de possibles interférences avec des sites archéologiques, de possibles destructions de la faune et l’éviction des propriétés. Au fait, Radio-Canada a appris que le New City Gas est sur une terre de réserve foncière. Bâtiment patrimonial, cette structure est aussi une venue d’envergure pour le nightlife montréalais. Son propriétaire a maintenant 30 jours pour présenter un dossier pour ne pas être affecté par la construction du nouveau SLR.

"<span style="color: #0000ff;"><a style="color: #0000ff;" href="https://www.flickr.com/photos/c2mtl/7257285410/in/photolist-c4iu7w-c3WsKE-c5drwA-c3ahZQ-c5wAKs-c3WsEQ-c4itzW-c5dpdA-c4imAq-c5eqzm-c5eqAC-c3Ws5u-c3WoWf-c3Woso-c3Wpcq-c4isXS-c4ir75-c3af81-c5jSs3-c3WrTj-c3WsAm-c3WstC-c3Wp8S-Ar8rGp-c3Woc3-aDX8Eu-c3WsiA-c3WokJ-c3Woi3-c5jNTE-c4ipgf-c4isrW-c3WoHL-c3Woxs-c3Wo7G-cwkofJ-c3WoRL-c4irH3-c3Wscq-cwkyrh-c3WoBW-c4iqGm-cwkyF3-c4inX5-8iaFs2-c3WrXj-c3Wpgo-cwjNJ1-c3Wsqw-c3Wp6S">05-23-2012. C2-MTL © CHARLES WILLIAM PELLETIER</a></span>’’ par <span style="color: #0000ff;"><a style="color: #0000ff;" href=" https://www.flickr.com/photos/c2mtl/">C2 Montréal</a> </span>sous la license <span style="color: #0000ff;"><a style="color: #0000ff;" href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/">CC BY-SA 2.0</a><span style="color: #000000;">-Aucune modification</span></span>
05-23-2012. C2-MTL © CHARLES WILLIAM PELLETIER’’ par C2 Montréal sous la license CC BY-SA 2.0-Aucune modification

Ainsi, les questions se posent. Quel doit être l’équilibre entre le développement d’infrastructures qui bénéficie à la société et le respect des propriétés des gens qui font face à l’éviction? Que doit-on faire lorsqu’on retrouve des vestiges archéologiques durant la construction? Est-ce qu’il est nécessaire de détourner le trajet prédéterminé pour sauvegarder l’habitat d’un animal ou d’une plante quelconque? Pouvons-nous continuer à développer nos infrastructures sans avoir d’impact social, écologique et patrimonial? Vous révolteriez-vous si le NCG était condamné? Supporteriez-vous les plaintes des propriétés privés qui feront face à l’éviction?

Qu’en pensez-vous?

Article Connexe

Est-ce que ça a valu la peine?…

Texte par Hao Yin
Photo par Keller Graham, utilisation autorisée.

Après l’annonce de la

...