Jeux du Commerce 2016 J2 & 3: Sports, Cas et Impro

Photos et texte par Hao Yin

Les Jeux du Commerce se sont déplacés au Pavillion Palasis-Prince et au PEPS de l’Université Laval pour les jours 2 et 3. Le samedi, sous une averse neige, dans le stationnement du Stade Telus, les équipes de ballon-balai ont bataillé avec passion pour se positionner pour les éliminatoires. Un stand de saucisse au sirop était disponible gracieuseté de l’HEC. De plus, l’équipe de Telfer a pu profiter du soutien d’innombrable partisan! Dans le PEPS, le DBL était en marche. Une discipline qui combine le basketball et une endurance cardiovasculaire élevée, le jeu a été tellement rapide que le photographe avait de la difficulté à suivre les joueurs!!!

Dans le Palasis-Prince, à l’entrée, les partenaires ont érigé des kiosques pour rencontrer les élèves. C’est aussi proche de cet endroit que les débats oratoires ont eu lieu dans un auditorium. Les débats oratoires des JDC se diffèrent des JDG. Aux Jeux de Génie, il y a 2 orateurs pour chaque équipe, soit à la proposition ou à l’opposition. Aux Jeux du Commerce, les équipes prennent les rôles du Gouvernement ou de l’Opposition et sont composées de 3 orateurs et d’un scribe. Au JDG, les sujets peuvent être libres et remplis d’imagination, mais aux JDC, les sujets reflètent souvent les enjeux politiques du Canada d’aujourd’hui.

De plus, une simulation boursière a eu lieu. Cette compétition remplie d’action est très dramatique à observer. Les étudiants analysent les marchés financiers et échangent des titres pour assurer le maximum de profit. Ensuite, il y avait les présentations pour le Cas Relève, Système d’Informations Organisationnels, Stratégie, Gestion des Ressources Humaines, Fiscalité, Opération et Logistique, Entreprenariat, Finance, Marketing, Commerce International et Comptabilité. Les étudiants sont appelés à préparer leurs cas en isolation. Avant leurs présentations, ils avaient l’opportunité de réviser leur présentation dans le Pavillon La Laurentienne où les universités ont aménagés des coins de détente telle qu’un parcours de mini-putt.

Pendant la soirée du jour 2, le Pavillon Alphonse-Desjardins a accueilli un petit tournoi d’improvisation. Dans le même esprit que les Jeux de Génie, les équipes jouaient ensemble pour raconter des histoires farfelues sous des thèmes originaux. Aussi, lors du party en fin de soirée, l’Université de Sherbrooke et l’UQAR se sont démarqués avec un Sherbyzilla et une station de BACON.

Finalement, pendant la troisième journée, à part la continuation des cas académiques, les finales des débats et des sports ont eu lieu. Au sport, chaque centimètre et chaque seconde comptaient. Tout ceci pour gagner le titre de champion et pour soulever le grand Trophée Patrice Bourbonnais.

Article Connexe

Est-ce que ça a valu la peine?…

Photos et texte par Hao Yin

Les Jeux du Commerce se sont déplacés au Pavillion

...