Boquébière Poutine

Boquébière Soirée du Houblon 2015

Soirée du houblon au Boquébière – 20 mai 2015

Par: Pierre Yves Laroche

Les amateurs de bières sont chanceux à Sherbrooke avec les nombreux établissements offrant une grande sélection de produits uniques ou peu communs. Un des gros évènements brassicoles en dehors du Dégustabière, un festival de bière sont les “Soirées du houblon” au Boquébière. Dans ces soirées, de nombreuses bières plutôt spéciales sont présentées. De plus, environ une fois par mois, la microbrasserie s’associe avec une autre microbrasserie pour présenter les produits de cette dernière. C’était le cas mercredi passé avec une sélection arrivant tout droit de gaspésie, plus précisément de la brasserie du Pit Caribou.

Avec une sélection de 9 bières, la soirée fut une délicieuse aventure dont voici le compte-rendu.

J’ai donc profité de la soirée pour essayer trois des bières offertes. La première fut l’IPA américaine en Cask. Une bière en Cask subit normalement une fermentation secondaire dans un baril (le cask). Cette fermentation secondaire produit du dioxyde de carbone qui du coup gazéifie la bière. Cette technique est considérée comme plus “traditionnelle”. Dans tous les cas, l’IPA américaine en cask était particulièrement intéressante. Amère à souhait, cette bière laisse une agréable amertume sur la langue après coup.

La deuxième bière que j’ai pu essayer était la Gaspésienne No13. Cette sombre et onctueuse porter accompagnait très bien la poutine gaspésienne spécialement préparée pour la soirée. Le secret de cette poutine réside dans la sauce. Normalement faite avec une autre bière foncée, cette semaine, la sauce était justement préparée avec la Gaspésienne. Combiné avec du fromage en grain frais de Coaticook, des frites croustillantes et de la saucisse on obtient un délice culinaire hors du commun. C’est un plat idéal à boire avec une bonne bière sombre.

La troisième bière essayée dans la soirée était une bière foncée et très amère, soit l’American Brown Ale. Avec une amertume de 90 IBU (unité de mesure d’amertume ou International Bittering Unit) cette bière est étonnamment rafraichissante. Contrairement à l’American IPA, elle ne laisse pas d’amertume sur la langue.

La soirée était aussi musicalement plaisante. Avec un groupe plutôt jazz dirigé par Andy Bourgeois au clavier, accompagné d’un batteur et d’un contrebassiste. J’ai tout particulièrement apprécié leur interprétation de La panthère rose.

Finalement, je peux bel et bien affirmer que ce fut une très belle soirée. C’est le genre d’évènement qui permet de découvrir de nouvelles saveurs de produits du Québec au coeur même du centre-ville.

Article Connexe

Est-ce que ça a valu la peine?…

Soirée du houblon au Boquébière – 20 mai 2015

Par: Pierre Yves Laroche

Les amateurs

...