Volet Culturel-Voyage en Chine 2014 #2

Bon. Après m’être reposé et repris mon énergie, j’ai découvert ma nouvelle responsabilité : prendre soin du chien de mon grand-père. Avec ce dernier, j’ai pu traverser le quartier de mon enfance et constater les changements depuis 1996. À chaque fois que je suis revenu, soit en 1999, 2000 et 2010, j’ai toujours constaté que la Chine change. Cependant, c’est un pays qui, même dans l’ère moderne, garde ses traditions. Le plus gros changement est la présence de motocyclettes électriques. Ces véhicules sillonnent les rues et les trottoirs sans restrictions. Au fait, notre impression des grandes villes chinoises est la présence de bicyclette. Détrompez-vous, ces motos les ont remplacés. À chaque fois que j’ai embarqué dans une voiture, j’ai peur de rentrer en contact avec ces engins! C’est comme le coin Guy et de Maisonneuve et on remplace les piétons et les cyclistes par des motos!

Durant cette première sortie, j’ai pu constater que mes souvenirs d’enfance par rapport aux marchées sont toujours bons. Il est très commun de voir des coins de rue remplis d’aliments fraîchement transportés des fermes des banlieues. Mon cousin m’explique que dans la cuisine chinoise, il est très important de manger les aliments les plus frais possibles. Ce qui explique pourquoi, quand j’ai parlé à notre chauffeur aujourd’hui de l’IGA et des poissons congelés, il a ri. Tout doit être frais. Je vais aborder ce sujet dans mon prochain blog.

Un déjeuner typique pékinois est une soupe de riz et des « meat buns ». Tout est fraîchement préparé. Les marchés sont toujours proches de ces petits restaurants et l’on est certain que le porc que l’on mange n’est jamais surgelé. Cependant, la Chine ne se cache pas des influences de l’Occident. Je ne savais pas que Minute Maid faisait des boissons à base de lait aux saveurs de pêche, tel culture, tel produit!

Après cette première journée passée dans la Capitale, il fallait accomplir l’un des deux objectifs de mon voyage, ce qui est d’assister au mariage de mon cousin. C’est à cet instant que j’ai pu voir le mélange des traditions, anciennes et récentes, l’Orient et l’Occident; des nouvelles et de l’Occident, nous avons le gâteau, la montagne de verre de champagne et la robe de mariée blanche; des anciennes et de l’Orient, les trois révérences envers les parents, la robe rouge de la mariée (qu’elle a mis après la première robe), servir du thé aux parents, les mariés et le garçon d’honneur doivent boire de l’alcool de riz avec presque chaque invité (nous étions presque 180 personnes).

Le reste des célébrations est facilement explicable : boire et boire et boire et pour certains, fumer. Oui, on peut fumer dans les restaurants en Chine (ce qui me cause beaucoup de migraines). Et oui, plusieurs sont tombés, littéralement, au combat. L’alcool de riz, ça fesse à 53%.

Hao

Photo Voltaic

À venir : Le système de transport en commun, le métro, la place Tian An Men et les mets arabes de la Chine (oui, notre peuple est très influencé par le Moyen-Orient)!

Article Connexe

Est-ce que ça a valu la peine?…

Bon. Après m’être reposé et repris mon énergie, j’ai découvert ma nouvelle responsabilité : prendre soin

...